Chie Mihara

  • Mules – Chié Mihara Mules – Chié Mihara

CHIE MIHARA

Une styliste pas comme les autres, qui aime et sublime les pieds des femmes.

Chie Mihara est une citoyenne du monde même si ses parents sont japonnais. Née au Brésil, espagnole d’adoption, cette créatrice de talent s’installe à Elda (Alicante), imagine et donne son nom à une marque de chaussures où se mêle qualité, originalité, féminité et confort. 

Jusqu’à l’âge de 18 ans elle vit au Brésil puis s’établit à Fukuoka (Japon) où elle étudie dans une école de stylisme. A 22 ans Chié Mihara déménage à New York et prolonge sa formation technique et artistique durant 5 ans. Au terme de ses études, elle choisit l’Europe pour poser ses valises : ce sera Elda en Espagne, un des berceaux de l’industrie de la chaussure. Pendant plusieurs années, elle travaille pour la très prestigieuse marque française : Charles Jourdan. Et puis, elle rencontre son mari et fait une « pause » pour élever ses trois enfants. Elle prend le temps d’approfondir sa connaissance dans les langues et l’informatique et fonde sa propre marque et son usine. Tout au long de ce parcours elle est épaulée par son mari François et son beau-frère. ” Nous avons rénové et équipé une vieille usine de semelles appartenant à la famille de François, dont nous tenions à conserver l’essence tout en ajoutant la modernité nécessaire. Pour moi, c’était très important que l’intérieur soit peint en vert, parce que mon usine est comme une base militaire : Mon équipe et moi-même sommes concentrés sur l’efficacité et la qualité de fabrication, à tel point que nous ressemblons parfois à une véritable armée !” s’exclame la créatrice. 

Durant son séjour à New York, et après avoir terminé ses études, elle choisit, de manière décisive, de travailler plusieurs mois pour une entreprise de chaussures orthopédiques. « Les stylistes, particulièrement quand ils sont jeunes, oublient souvent les contraintes du confort dans leurs créations et ne font attention qu’au visible, à la mode ». “Tu n’as pas à souffrir pour être belle” est la philosophie de Chiè Mihara et sa marque de fabrique ! « La création du designer doit impérativement faire cohabiter style et confort. J’ai la chance d’être une femme et je peux, par moi-même, en portant les chaussures, vérifier si c’est confortable et ainsi progresser dans mes confections ». Chie Mihara précise que la création de chaque modèle, est la conséquence d’une grande recherche. « J’ai le privilège d’habiter à côté d’un musée de la chaussure, qui est pourvu d’une fabuleuse collection d’archives, c’est stupéfiant ! Avec mon assistant, nous passons des heures à étudier et répertorier des dessins de modèles qui pourront nous inspirer… »

« Je me suis rapidement adaptée à la vie en Espagne même si je ne parlais pas la langue. J’ai appris très vite car je parlais déjà plusieurs langues et puis j’étais amoureuse… Au début je parlais un espagnol ‘inventé’ mais j’ai progressé facilement. Il ne faut pas avoir peur de se tromper et oser se lancer : le plus important c’est de se faire comprendre et de communiquer le plus possible. » Amusée, elle se souvient que de ne pas maîtriser l’’espagnol lui a permis de trouver son premier job : « je ne parlais pas la langue et je n’avais pas d’expérience alors j’ai proposé de travailler gratuitement pendant deux mois et j’ai tout de suite été embauchée ! » 

Pour la créatrice, les voyages, les différents lieux où elle a vécu, étudié et travaillé sont un acquis et une expérience considérables pour son travail.  “Je souhaite que mes enfants puissent avoir la même ouverture d’esprit, qu’ils puissent avoir la chance d’acquérir comme moi toutes les expériences de vie, artistiques et professionnelles”. Il est certain que chacune des cultures qu’elle a côtoyé lui a amené quelque chose de différent. « Mon pays natal sera toujours le Brésil et représente mon côté le plus sensuel, le plus féminin. Du Japon, j’ai appris qu’il faut avoir plusieurs points de vue, observer le quotidien sous un autre angle pour retenir la meilleure idée. Aux Etats-Unis, j’apprécie le brassage culturel, la communication et le professionnalisme…. J’aime l’Espagne pour sa qualité de vie, sa simplicité et ses valeurs et puis c’est là que je me suis mariée, c’est ici que mes enfants ont vu le jour et où j’ai créé mon entreprise …. Le lieu de tous les bonheurs ! » 

Fermer le menu
×

Panier

Buy for 100.00 more and get free shipping